Archives de la catégorie ‘Non classé

Pétition pour l’abolition de la chasse sous toutes ses formes   Leave a comment

La Petition.be – Pétition pour l’abolition de la chasse sous toutes ses formes.

PETITION POUR L’ABOLITION DE LA CHASSE SOUS TOUTES SES FORMES

À l’attention de Mme Nathalie KOCSUSKO-MORIZET,
Ministre de l’Écologie et du Développement durable

Madame Le Ministre,

– Je refuse la guerre menée six mois par an dans les campagnes et les forêts de France contre les animaux sauvages.

– Je refuse que 1,7% de la population s’octroient le droit de mort sur des êtres sensibles sans aucune nécessité vitale et pour le seul loisir des chasseurs, je refuse que chaque année, 30 millions d’animaux soient tués pour la seule satisfaction de leurs pulsions. Ce chiffre ne prend en compte que les animaux tués au fusil. Des milliers d’autres animaux succombent par d’autres méthodes (piégeage, déterrage, chasse à courre, chasse avec engins divers) auquel il faut ajouter nombre d’animaux blessés non retrouvés (souvent non recherchés. (source ROC)

– Je refuse le fallacieux prétexte de « régulation de la faune sauvage » avancé par les fédérations de chasse alors que 15 millions d’animaux d’élevage sont lâchés chaque année pour contenter les tireurs.

– Je refuse l’hypocrisie de l’étiquette « protection de la nature » alors que la chasse est reconnue coupable d’innombrables dégradations des espaces naturels, de graves perturbations de la vie sauvage, de la disparition de plusieurs espèces, alors que les chasseurs se font une gloire de tuer les plus beaux spécimens, privant ainsi les espèces de ses meilleurs reproducteurs, alors que toutes les actions « d’entretien» des fédérations de chasse ne visent qu’à favoriser la prolifération de « leur » gibier.

– Je refuse ce total non-sens biologique qui consiste à considérer « nuisibles » certaines espèces.

– Je refuse les mensonges sur les comptages des spécimens, comptages dont les systématiques conclusions sont la nécessité de tuer.

– Je refuse ces pratiques de « pompiers pyromanes » démontrées et dénoncées par les associations de protections des animaux (RAC, ASPAS, CVN…) et qui consistent à favoriser la prolifération des sangliers pour prétexter ensuite leur surnombre et faire accepter leur massacre au motif de la protection des populations et des cultures.

– Je refuse la guerre menée sournoisement contre les grands prédateurs (ours, loups, lynx…), dont les statuts de protection sont sans cesse bafoués. Je refuse ces massacres dont le seul véritable motif est l’intérêt des chasseurs à ne pas voir s’installer une « concurrence » naturelle.

– Je refuse le calvaire de ces animaux traqués, affolés, arrachés à leur vie dans la douleur des chairs déchirées et des os broyés par les balles, déchiquetés par les chiens déterreurs ou laissés blessés, mourir dans de lentes agonies. Pas une seule des diverses formes de chasse n’est exempte de cruauté. Je refuse cette ignominie qui consiste à provoquer par plaisir la souffrance et la mort d’êtres sensibles (et reconnus comme tels par le Code rural, art L 214).

– Je refuse l’agonie dans les nids et les terriers des portées affamées parce que la mère nourricière s’est fait tuer.

– Je refuse un loisir qui chaque année, blesse et tue des personnes totalement étrangères à sa pratique – cavaliers, promeneurs, cyclistes, automobilistes, ramasseurs de champignons… Les « accidents de chasse » provoquent en moyenne 170 blessés déclarés et 30 morts par an.

– Je refuse les innombrables nuisances que la chasse impose aux non-chasseurs : stress généré par les tirs entendus à longueur de semaines en zones rurales, péri-urbaines et forestières, insécurité (un sondage IFOP de février 2011 fait apparaître la chasse comme la première des nuisances rencontrés par les promeneurs), impacts de balles sur nos maisons et véhicules, stress lié aux risques de « balles perdus », y compris chez nous….

– Je refuse ces lois qui autorisent les chiens de chasse à pénétrer sur des propriétés privées, à perturber nos animaux domestiques, à affoler nos animaux de ferme, à dégrader les cultures, en toute légalité.

– Je refuse de voir souffrir et mourir nos animaux familiers, fréquentes « victimes collatérales » des pièges, appâts empoisonnés, « balles perdues », chasseurs en manque de cibles ou tuant délibérément nos chats considérés comme « concurrents » pour « leur » petit gibier…

– Je refuse de voir six mois par an les semeurs de mort s’approprier la nature et y faire régner leur loi, au mépris non seulement de la souffrance des animaux, mais au mépris également de la souffrance morale que leur divertissement représente pour les personnes sensibles à la détresse animale.

– Je refuse de laisser les cris des tueurs, leurs coups de feu, leurs chiens surexcités violer ma conscience de la valeur de la Vie et mon sens profond du respect des êtres sensibles.

– Je refuse que nos représentants politiques restent sourds aux 87% de Français conscients de la nécessité de protéger la faune sauvage (Sondage Sofres 2011).

– Je refuse que pour des motifs électoralistes et par intérêt personnel, nos Politiques accordent au lobby de la chasse des droits et des prérogatives régaliens (multiplication des lois pro-chasse, légalisation de la propagande des fédérations de chasse auprès des jeunes, défiscalisation des chasses commerciales, niches fiscales, dérogations à la législation européenne, etc.)

– Je refuse que dans cette société dont l’expansion économique ne laisse plus de place à la vie sauvage, les solutions pacifiques proposées par les Associations de protection de la nature pour favoriser une cohabitation harmonieuse entre humains et animaux ne soient pas entendues.

Madame le Ministre,

Parce que la chasse est un préjudice considérable pour les équilibres naturels, parce que les animaux ne sont pas des jouets pour humains assoiffés de pouvoir mortifère, parce que chasser est un loisir violent et dangereux également pour les non-pratiquants, parce qu’elle prive de leur liberté de jouir paisiblement de la nature et de sa vie sauvage les usagers pacifiques, parce la pratique de la mort-loisir est inacceptable d’un point de vue éthique, parce que la société du XXIe siècle ne saurait se construire dans le déni du droit à la vie et au respect de tous les êtres sensibles,

je demande que la chasse, loisir de souffrance et de mort, soit abolie.

Signer la pétition / De petitie ondertekenen. Signer la pétition / De petitie ondertekenen.

créateur de cette pétition :

http://www.galgos-ethique-europe.eu/index.php?option=com_content&view=frontpage&Itemid=1

Perpendiculaire et les Animaux   Leave a comment

Perpendiculaire

Actualités

Infos complémentaires  – Pétitions – Vidéos – etc. …

Un Clic sur l’image Perpendiculaire ou Actualités.

Publié 18/08/2011 par Apo dans Coups de coeur, Non classé

Une décapitation raisonné permet de réguler les prédateurs   1 comment

 

Quel est le rôle du  ghrushmo?

Son travail consiste à capturer: hommes, femmes et enfants prédateurs-piégeurs qui sont des vecteurs de conneries dangereuses pour les corvidés (corbeaux freux, corneilles, pies et bien plus), les renards mais aussi pour nous et bien plus

Les préfets et les maires font aussi beaucoup d’excréments et bien plus. Une décapitation raisonné est incontournable, il permet de réguler les humains et bien plus.

Un prédateur-piégeur n’a pas besoin d’un QI, il  lui suffit de faire un stage de deux jours  et d’avoir un trou bien dilaté pour obtenir un numéro agrémenté par le préfet. …  Mais le ghrushmo a un QI  et des idées et bien plus. …

Comment procédez-vous ?

Nous posons des guillotines homologués, cages a purins, trappes de décapitation, collets à trancher, dans les passages piétons, aux abords des tas de fumier, des élevages d’humains comme les écoles  et bien plus.

Pour cela, il est indispensable de bien observer la nature, de bien connaître le comportement et les habitudes des prédateurs-piégeurs En mars-septembre et bien plus, nous allons surveiller de près les nichées de prédateurs-piégeurs en bordure des chants. Des préservatifs, de l’herbe écrasée… Ce sont des signes que le prédateur piégeur n’est pas loin. On place alors guillotine et bien plus.

Un bilan annuel des prises doit être remis à l’administration en septembre. Il faut savoir que nous sommes au service de tous et bien plus.

Quel est votre bilan à ce jour ?

L’an passé, nous avons capturé 146 prédateurs-piégeurs, 4 préfets, 2 maires, un-demi ministre et bien plus.

Mais ce n’est pas suffisant. À trois, on ne peut pas couvrir tout le territoire de la commune. Il faudrait que nous soyons deux ghrushmos de plus et bien plus. Parce que c’est un travail quotidien. Tous les matins avant dix heures nous allons vérifier nos guillotines, collets à troncher et bien plus.

Quelques photos de nos captures

… FPC Production … La mouche a merde et bien plus …


Publié 29/03/2011 par Apo dans Air-F.P.C, Non classé

Tag(s) associé(s) :

Souriez vous êtes filmés à Aubigny sur nère   Leave a comment

Souriez vous êtes filmés à Aubigny sur nère


Le conseil municipal avait, « par délibération le 29 octobre 2009 décidé de mettre en place une vidéo-protection sur la commune dans le cadre de la prévention de la délinquance décidée par la loi du 5 mars 2007 ».

Le conseil municipal après appel d’offres a décidé jeudi soir en séance de « confier à la Société Spie de Jargeau (45), la fourniture l’installation et la maintenance d’un système de vidéo protection sur cinq sites. « Une installation qui se fera sous contrôle légal avec demande d’autorisations.

Les caméras seront installées à la piscine des Étangs, à l’annexe albinienne du CRJS (Centre Régional de la Jeunesse et des Sports), au stade Saint-Paul, au Centre technique municipal « ou il y a souvent des cambriolages » et en centre-ville.

Yves Fromion a précisé que, « concernant le centre-ville, une caméra à giration sera installée sur le toit de la bibliothèque municipale qui permettra se surveiller la place de la Résistance et l’arrière de la cour du château des Stuarts. Une autre caméra sera placée à l’angle du château et surveillera la rue du Prieuré.

René Maria, conseiller municipal, a précisé que « dans le cadre de la loi, les bandes vidéos seront conservées quinze jours et pourront être transmises sur sa demande, au procureur de la république de Bourges ».

Le coût du système comprenant l’installation, la maintenance (gratuite la première année), la formation de six personnes pour le faire fonctionner est de 74.493 euros TTC. L’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSÉ) subventionne à hauteur de 23.324 euros. Une fois installées, les caméras seront opérationnelles jour et nuit.

Philippe Delouzilière


Publié 28/11/2010 par Apo dans Actualités et politique, Non classé

Tag(s) associé(s) :

%d blogueurs aiment cette page :